Conakry, le 12 avril 2021 : Dans le cadre de la mise en œuvre du Plan de travail 2021-2022 de l’Unicef Guinée, une rencontre d’information et d’échanges a lieu entre les acteurs de la composante Communication pour le développement (C4D). Objectif, partager le contenu de cette composante C4D du plan de travail 2021-2022 avec tous les acteurs et partenaires de mise en œuvre en vue de susciter leur mobilisation et leur engagement à l’atteinte des objectifs. C’est le Secrétaire Général Mohamed Condé qui a présidé la cérémonie d’ouverture des travaux.

En Guinée, la section communication pour le développement se positionne au cœur des programmes sectoriels pour non seulement promouvoir la demande des services sociaux de base, mais aussi, promouvoir les normes sociales positives. La C4D développe et renforce les partenariats avec les différents acteurs de la société notamment les communautés, la société civile+, les médias et les leaders communautaire afin renforcer les mécanismes d’interaction et de dialogue avec les individus.

Au nom du représentant résident de l’UNICEF GUINEE, Raymond Kodjovi, Chef section communication pour le Développement a souligné que « l’UNICEF a plusieurs composantes, dont le programme de coopération composé notamment la santé, la nutrition, l’éducation, la protection etc… et il y’a quelques composantes qui soutiennent ces composantes transversales. Parmi cette composante transversale, nous pourrons citer la composante planification, suivi et évaluation, inclusion sociale, genre, urgence, communication pour le développement. C’est cette composante qui nous réunit ici puisque cette rencontre, plusieurs autres l’ont déjà organisée ».

En donnant le coup d’envoi des travaux, Mohamed Condé, Secrétaire Général du MIC a exprimé l’engagement du département à tout mettre en œuvre pour la réussite du programme qui a été présenté par l’Unicef, qui, selon ses dires « cesse d’être un programme de l’Unicef pour être un programme du Gouvernement guinéen. Le Ministre Somparé m’a demandé de vous rassurer de cet engagement et m’a par ailleurs chargé de vous dire que nous avons hautement apprécié cette nouvelle approche de l’Unicef qui consiste à nous donner la tutelle de ce programme ambitieux très important pour nous. »

Pour lui, l’information et la communication pour le changement de comportement comportent beaucoup de facteurs et imposent une certaine rigueur non seulement dans la conception des programmes mais aussi dans le suivi, « c’est pour cette raison que nous pensons que l’approche qui a été proposée nous convient parfaitement et nous rassurons l’Unicef et nos autres collègues partenaires de notre engagement à tout faire pour que les indicateurs qui ont été défini soient atteints » a finit par clore le Secrétaire Général.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here