Dans le cadre de la lutte contre la pandémie à Coronavirus, la société de diffusion StarTimes vole au secours des journalistes des services publics et privés à travers le Ministère de l’Information et de la Communication. Ce don de 20 000 masques vise à protéger les Hommes de médias qui sont le plus exposés au Coronavirus sur le terrain. Il vient ainsi renforcer la coopération entre la Guinée et la Chine. 

En remettant ce don, Maviatou Barry, directeur marketing de StarTimes, « Aujourd’hui pour obligation de permettre aux journalistes de donner des informations et de se mouvoir sans problème d’où StarTime a mis en place cette campagne de sensibilisation et d’éradication du COVID19. C’est dans ce sens que nous avons dans un premier temps, travaillé avec le Ministère de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation (MEN-A) pour permettre aux élèves de CM2, du BEPC et du Baccalauréat d’avoir des formations à distance et ensuite à chercher à protéger les journalistes qui sont aujourd’hui les plus exposés au Coronavirus, parce qu’ils ont des mouvements à faire. Aussitôt les personnes ont plus besoins d’informations crédible à partir des médias donc du coup il faut qu’il y ait des personnes derrière pour pousser ces personnes à travailler librement », précise le porte parole de la société chinoise.
De son côté, le Secrétaire Général du Ministère de l’Information et de la Communication a au nom du Ministre Somparé tout d’abord remercier les donateurs pour ce geste avant d’indiquer ceci. « Nous disons que cette offre est d’une importance capitale dans la situation actuelle de notre pays. C’est vrai que les journalistes sont au front pour la lutte contre cette pandémie et qui sont à la recherche de l’information donc ils sont exposés. L’assistance de StarTimes permettra si ces masques sont distribués et utilisés de façon normale de réduire ce risque pour les journalistes qui sont à la quête de l’information. Je voulais donc surtout situer cette offre dans un ensemble de dispositions qui ont été prise par StarTimes, vous savez que cette société a un réseau qui couvre l’ensemble du territoire guinéen par la diffusion numérique et qui permet à l’ensemble de la population d’accéder au signal numérique donc elle a décidé de mettre ce dispositif des services d’enseignement pour que les populations aient l’enseignement à distance » ajoute Mohamed Condé.
Depuis l’apparition de ce virus dan notre pays le 12 mars dernier, toutes les activités sont en bernes et les autorités guinéennes en partenariat avec les partenaires techniques et financiers sont à pied d’œuvre pour couper la chaîne de contamination afin de bouter ce virus hors de la Guinée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here